Enjoy-Phoenix et Nadia Richard : Les Youtubeuses prennent le pouvoir


Par publié le 29/10/2015 à 09h00


Chacune dans leur registre, ces deux princesses de la Toile créent le buzz cet automne dans le petit monde cathodique. Le signe que l’avenir de la télévision se trouve du côté d’Internet ?

Le Web ne leur suffit plus ! Non contentes de faire la pluie et le beau temps dans le monde virtuel, les Youtubeuses investissent aujourd’hui la télévision. Enjoy-Phoenix, alias Marie Lopez dans la vraie vie, la blogueuse beauté aux 1,9 million d’abonnés sur sa chaîne YouTube et presque autant de fidèles sur Instagram, fait ainsi chauffer les parquets depuis le 24 octobre dans Danse avec les stars, où la jeune femme, 20 ans tout rond, officie aux bras de Yann-Alrick Mortreuil. À force de jives, de sambas ou de rumbas savamment exécutés, elle pourra peut-être se trouver une nouvelle scène pour briller au sommet… De quoi nourrir encore son histoire façon conte de fées, qu’elle a narrée dans son best-seller #EnjoyMarie, celle d’une adolescente régulièrement victime de harcèlement dans le lycée privé où elle était scolarisée à Lyon et qui a finalement trouvé le bonheur et le succès grâce à la baguette magique que représente parfois Internet. « À l’époque, je ne m’en rendais pas compte, mais les vidéos ont changé ma vie », a-t-elle raconté il y a quelques mois à L’Express.

Un tremplin vers la célébrité

Nadia Richard a également misé sur YouTube pour donner corps à ses ambitions. Les chroniques « tranches de vie » qu’elle y livre depuis trois ans sous le pseudo de Nad Rich’Hard lui ont en effet permis d’attirer l’attention du directeur de casting de Cut, le feuilleton de France Ô, et de gagner sa place dans la troisième saison de cette série, où elle incarne Lulu, une adolescente qui part à la recherche de sa mère disparue. « Il m’a posté un jour un message sur Facebook en me disant : “J’ai un rôle important à te proposer”. J’ai d’abord cru à une blague puis j’ai réalisé que c’était vrai et j’ai pensé : “Enfin” ! Je n’en pouvais plus d’attendre qu’on m’offre un projet comme ça. Ce n’était pas la réalisation d’un rêve à proprement parler parce que c’est plutôt dans le cinéma que j’ai envie de me diriger mais c’est une belle étape franchie » nous a confié la comédienne, qui explique aussi qu’« avec ces quatre mois de tournage, ces soixante épisodes, je me hisse tout doucement vers le but que je me suis fixée, c’est une jolie carte de visite ». Pour France Ô, l’opération est fructueuse aussi puisqu’elle lui permet, en drainant les fans de la belle (420 000 abonnés sur YouTube), d’attirer un public qu’elle n’atteint pas forcément d’habitude et de renforcer dans le même temps la présence transmédia de la série puisque Lulu, le personnage de Nadia Richard, dispose d’une chaîne You-Tube et d’un compte Instagram dédié, comme pour boucler la boucle ! Un exemple à suivre selon Nadia Richard, car il annonce le futur du petit écran… « Dans dix ans, selon moi, il n’y aura plus de télé classique, détaille-t-elle. Il n’y a qu’à voir comment Netflix bouscule tout sur son passage aujourd’hui. Maintenant, on a la possibilité de regarder ce qu’on veut, comme on veut, quand on veut. Demain, la télé sera devenue un YouTube géant. ».

A lire :

Spotless : Le premier épisode disponible sur Youtube

Danse avec les stars : M. Pokora quitte le jury

#DALS : l’épreuve du “switch”