Les chats, vraies stars animées !


Par publié le 01/09/2014 à 12h12


Pour notre plus grand plaisir, les chats ont envahi le monde de la télévision. Gentils, bêtes ou méchants, les matous sont devenus des stars pour petits et grands.

Dans l’Égypte antique, le chat était déjà considéré comme un animal sacré. Il ne s’est pas contenté de cette vénération, il est devenu un membre à part entière de notre vie quotidienne. Il a fait son entrée dans la bande dessinée, le cinéma, puis la télévision avec des séries d’animation, devenant une star indémodable.

 

Parmi les pionniers, Félix le Chat, une charmante petite boule de poils, née en noir et blanc en 1919. Un chat débrouillard, imaginatif et plein d’humour qui a su séduire plusieurs générations. Autre star, Sylvestre, dit «Grosminet», qui tente désespérément d’attraper Titi, un petit canari vivant dans une cage dorée. Pauvre Grosminet, depuis 1942, il n’est jamais arrivé à attraper l’oiseau pour en faire son dîner.

 

Autre chat malheureux et mythique, Tom, qui lui aussi rêve de faire de Jerry la souris un menu de choix. Seulement voilà, en voulant l’attraper depuis 1940, il n’arrête pas de créer le chaos autour de lui et met met régulièrement sa vie en danger. Quand Tom croise la route de Jerry, c’est à chaque fois une course-poursuite dévastatrice,chacun cherchant à faire le plus de misères à l’autre, avec tout ce qui leur tombe sous la patte.

 

Pourtant, au fil des années, si l’un des deux est en danger de mort, l’autre en prend conscience et le sauve. On discerne même l’attachement qu’ils ont l’un pour l’autre, et c’est aussi cela qui fait de cette série un grand standard.

Attention, chat méchant

 

Dans la catégorie des méchants, Azraël est une véritable teigne, frustré depuis sa naissance. Ce chat roux et blanc, à la langue rouge, n’a qu’un rêve : croquer un petit Schtroumpf, ne serait-ce qu’une seule fois… Mais son maître, l’affreux Gargamel l’en empêche, réservant aux petits hommes bleus une recette spéciale magie noire. Finalement, Azraël en deviendrait presque sympathique. Autre forte tête, Hercule, qui partage la vedette d’une série avec Pif, son complice. Si Pif est un chien malicieux et sympathique, Hercule est un chat bagarreur, roublard, un peu voyou et plus que gaffeur. Pour conclure sur une note plus calme, citons Garfield, un matou qui se voudrait pépère et dont les principales occupations sont manger, dormir, regarder la télévision… Une vraie vie de chat ! Bande dessinée, cinéma ou télévision, qu’on se le dise, il ne faut pas réveiller un chat qui dort.