La véritable histoire des frères Dalton


Par publié le 18/08/2014 à 11h54


Héros de romans, de films, de bandes dessinées et même de chansons, les frères Dalton ont bel et bien existé. Ces hors-la-loi ont sévi dans l’Ouest américain entre 1890 et 1892.

L’histoire des frères Dalton est peu banale. Robert (dit Bob), Grattan (Grat), William (Bill) et Emmett étaient issus d’une famille respectable. Leur père, James-Louis, était un héros de la guerre américano- mexicaine (1846-48), fermier travailleur acharné, homme modeste et posé. Avec son épouse, Adeline, il s’était installé en territoire indien pour se consacrer à l’élevage et à l’agriculture. Le couple eut quinze enfants (dix garçons et cinq filles). Franck, l’un d’entre eux, sera nommé marshal adjoint des États-Unis ! Homme redouté par tous les bandits, il sera malheureusement tué dans l’exercice de ses fonctions… Un peu plus tard, Bob devient à son tour aide-marshal, mais quitte très vite son poste pour aller au Nouveau-Mexique, avec Emmett, afin de se lancer dans les affaires. En 1890, victimes de truands, ils commettent leur premier méfait en braquant un saloon et parviennent à récupérer leur argent sans faire de mal à personne. Dès lors, la «Bande des Dalton» est née et se verra même attribuer des hold-up qu’elle n’a jamais commis. Mais pour éviter la justice, les deux frères prennent la fuite.

 

L’ATTAQUE FATALE

 

De son côté, Grattan (Grat), lui aussi aide-marshal, est victime de ces rumeurs. Mis en prison, il s’évade et rejoint ses deux frères et leurs complices, plus que jamais en cavale. En 1892, Bob a l’idée d’un dernier gros coup avant de fuir définitivement en Amérique du Sud : attaquer deux banques en même temps à Coffeyville ! Trahis par leur informateur, ils sont attendus de pied ferme. Pour se venger, Bob tue froidement le traître. S’en suit un bain de sang… Bob et Grat tombent sous une pluie de balles, tandis qu’Emmett est grièvement blessé. Condamné à perpétuité, il sera libéré en 1907 au terme de quatorze années de prison. En 1918, le malfrat repenti publiera Beyond the Law, un récit autobiographique qui retrace l’histoire du gang, de sa formation à la tuerie qui a forgé sa légende.

 

 

PLUS BÊTES QUE NATURE

 

Les Dalton sont devenus en 2010 les héros de leur propre série d’animation, diffusée aujourd’hui sur France 3, inspirée par les aventures des éternels ennemis de Lucky Luke, nés sous les plumes de Morris et Goscinny en 1958. «Nous avons inventé les chevaliers de la bêtise, affirma Goscinny. Joe, William, Jack et Averell sont quatre affreux bonshommes, mais ils sont sympathiques et les lecteurs les adorent.» Pour cette seconde saison inédite, on les retrouve toujours en prison, toujours en quête d’évasion, toujours dans le pénitencier au beau milieu du désert. Leurs pires ennemis sont les indiens de la tribu des Bras cassés, dont le chef, Loup Cinglé, dit des Dalton : «Dans son infinie sagesse, le Grand Manitou a souvent associé la méchanceté à la bêtise