La langue des signes expliquée aux tout-petits


Par publié le 21/05/2015 à 02h02


Si la Langue des signes française (LSF) reste trop méconnue du grand public, les programmes de télévision destinés à y sensibiliser la jeunesse se multiplient. Grâce à des documentaires et à des séries d'animation, on peut apprendre dès 3 ans que la LSF est une langue pour tous.

En France, 5 millions de personnes souffrent de problèmes d’audition plus ou moins sévères, avec parmi elles environ 300 000 sourds. Mais la Langue des signes française (LSF) n’est pratiquée que par 100 000 à 300 0000 personnes. Le film La Famille Bélier, en attirant sept millions de spectateurs, a ouvert une superbe fenêtre sur la vie quotidienne en LSF. Pourtant, cette langue avait été interdite en 1880 pour obliger les sourds à acquérir le français oral. Il a fallu attendre 1977 pour que le ministère de la Santé lève l’interdiction, 1991 pour que l’enseignement de la LSF soit officiellement encouragée au sein de l’Éducation nationale et 2005 pour qu’elle devienne la deuxième langue officielle en France ! Effet direct de cette mesure : les lycéens peuvent désormais choisir une option LSF au baccalauréat – près de 1 400 élèves passeront l’épreuve cette année.

DE BELLES INITIATIVES

Des chaînes de télévision ont aussi programmé davantage d’émissions pour adultes et jeunes. Depuis janvier 2010, Gulli, Canal J et Tiji proposent des programmes de découverte et d’apprentissage de la LSF avec le concours d’Emmanuelle Laborit, comédienne sourde et muette, pour faciliter l’accès à la télévision des enfants sourds et malentendants. Le tout en partenariat avec des associations. Il y eut ainsi Fais-moi signe, À qui veut l’entendre, Sur le bout des doigts et enfin Devine quoi ? Cette série, d’abord diffusée sur Tiji et qui rejoint en ce mois de mai l’antenne de Gulli, sensibilise les enfants à la différence, afi n de combattre les préjugés dès le plus jeune âge. Dans Devine quoi ?, Tijinou et Tijibelle sont les héros de courts épisodes en 3D et en version LSF. Pour les enfants sourds et malentendants, un interprète traduit par des gestes la partie audio de la série. Nos deux lapins facétieux ont pénétré à l’intérieur d’un ordinateur et se retrouvent au Pays des devinettes. Grâce à leur ami Soleil, qui les guide et les éclaire, et avec les indices de La fée Rose et l’aide active des jeunes téléspectateurs, Tijinou et Tijibelle doivent deviner quel objet ou quelle créature se cache derrière l’énigme du jour. Ils doivent aussi déjouer les obstacles placés par la Fée Tonnerre et d’autres personnages malicieux et un peu loufoques qui croisent leur chemin. La morale : pour favoriser la communication entre les enfants sourds ou malentendants et leurs copains entendants, il faut sensibiliser ces derniers à la Langue des signes française. «On a avancé, conclut Emmanuelle Laborit. La LSF est une langue pour tous, une langue en mouvement. Il y a la gestuelle des mains, mais aussi l’expression du visage et du corps. Il faut savoir donner et se mettre à nu.».

A LIRE :

Bob l’éponge, Les Chevaliers du Zodiaque : Nos dessins animés préférés sur grand écran

T’Choupi, l’ami des tout-petits