Donald, un drôle de canard de 80 ans !


Par publié le 23/10/2014 à 06h52


En 1934, un curieux marin colérique apparaît pour la première fois auprès de Mickey et fait aussitôt un carton. En 2014, Donald est toujours une star internationale.

Les dessinateurs des studios Disney avaient déjà créé plusieurs personnages autour de leur animal vedette, la souris Mickey. Ce n’est que le 9 juin 1934 que Donald Duck, devenu le canard le plus célèbre de la planète, voit officiellement le jour. Les heureux témoins de l’événement apprécient vite les facéties et le mauvais caractère de ce palmipède au long bec et au long cou, déjà vêtu d’un costume bleu et du béret de marin qu’on lui connaît encore aujourd’hui.

 
VEDETTE À PART ENTIÈRE

 
Un an après sa naissance, Donald arrivera presque à voler la vedette à Mickey en devenant l’un des personnages animés préférés du public. Cette célébrité, Donald la doit à son caractère irascible. Contrairement à Mickey, toujours prêt à aider les autres, Donald est au contraire égoïste, égocentrique et d’une paresse légendaire. C’est ce qui fera de lui un personnage que l’on aime détester. Le célèbre dessinateur Carl Barks, qui a repris le destin de Donald en main en 1948, décrit lui-même son héros : « C’est vrai qu’il est suffi sant et vantard, qu’il aime s’imposer aux autres et les interpeller. Mais si les rôles s’inversent, c’est là qu’il entre dans des colères noires qui font sa légende. Heureusement, il n’est jamais en colère très longtemps, à condition de lui faire quelques compliments. Autre point fort de sa personnalité : Donald s’amuse facilement et rit de bon coeur, surtout quand il pense qu’il a causé des ennuis à quelqu’un. Pour toutes ces raisons, on l’aime ! » Au fil des années, sous le crayon de différents dessinateurs, arriveront les comparses de Donald : ses neveux Riri, Loulou et Fifi en 1937 ; ses cousins Gus Glouton, en 1939, Gontran Bonheur, en 1948, et Géo Trouvetou, en 1952 ; sa fiancée Daisy, en 1940 ; et bien sûr l’Oncle Picsou, en 1947.

 
TOUJOURS À LA MODE

 
Donald est partout : dessins animés, bandes dessinées, cinéma, journaux pour enfants, T-shirt, costumes de déguisement, concours d’imitation (qui n’a jamais essayé), jeux vidéo… Le monde entier se l’arrache – il est particulièrement populaire au Danemark et en Suède. En 1969, il se transforme même en super-héros masqué en devenant Fantomiald, un alter-ego qui lui fera prendre une autre dimension. En 1970, la République de Saint-Marin émet une série de timbres en son honneur, tout comme le mystérieux royaume du Bhoutan en 1984. Le 10 août 2004, pour ses 70 ans, Donald reçoit le cadeau suprême : son étoile sur le Walk of Fame d’Hollywood Boulevard. Le personnage n’a pas pris une ride : même s’il paraît un peu plus lisse en 3D, ses problèmes d’élocution et ses célèbres colères sont restées intactes !