Alvin et les Chipmunks : Attention les tympans !!!


Par publié le 29/03/2015 à 11h00


Grâce à leurs voix très aiguës, Alvin, Simon et Théodore connaissent un succès mondial depuis 1958, d’abord dans la chanson, puis à la radio, au cinéma et à la télévision. Cette nouvelle adaptation devrait faire un tabac !

29Tout commence, en 1958, avec un délire musical du pianiste et compositeur américain Ross Bagdasarian Sr. Ce fauteur de troubles espiègle a l’idée saugrenue d’accélérer le son d’un magnétophone sur une bande. Il se rend compte qu’il peut ainsi transformer sa voix et lui donner un timbre plus aigu. Le musicien répète l’opération avec plusieurs timbres, tous venant de sa propre voix. Si le processus était déjà connu, son utilisation n’en restait pas moins inhabituelle dans les studios d’enregistrement. Il teste donc la formule avec une chanson, Witch Doctor. Le succès est immédiat et les Chipmunks sont nés, ce qui pousse leur créateur à aller plus loin dans l’expérience.

DES BÊTES DE SCÈNE

Pour les fêtes de Noël 1959, il produit un recueil de chansons avec trois choristes, Alvin, Theodore et Simon, un sacré trio de tamias (espèce de petits écureuils)David Seville and the Chipmunks remporte trois Grammy Awards et une nomination pour la prix d’album de l’année, et Ross Bagda sarian sera dorénavant plus connu sous le pseudonyme de David Seville. En 1961, les Chipmunks ne sont plus seulement des voix, puisqu’ils deviennent les héros d’une première série d’animation, The Alvin Show. Le succès ne fut pas au rendez-vous et la petite bande devra attendre 1983 pour une deuxième adaptation, Alvin et les Chipmunks, en couleurs cette fois-ci. Roos Bagdasarien Sr., mort en 1972, est remplacé par son fils. Dans la série apparaissent trois nouveaux personnages : Brittanny, Jeanette et Eleanor, alias les Chipettes. En 1999, le cinéma qui s’empare du phénomène avec Alvin et les Chipmunks contre Frankenstein. Quatre films ont suivi à ce jour.

DES AGITÉS DU BOCAL ET DU GOSIER

Pour leur grand retour à la télévision, les musiciens apparaissent entièrement en 3D. La série suit la vie de Dave et de sa turbulente petite famille. Autre innovation : l’ensemble des personnages est plus « humain » que les six petits écureuils d’origine. Dans la famille Chipmunks, il y a d’abord Dave (alias David Seville, avatar de leur créateur), un père célibataire qui jongle avec son métier de compositeur et celui de père qui fait de son mieux pour résister aux crises de ses trois garnements. Alvin, c’est le leader, impulsif et énergique, mais un peu trop sûr de lui. Sa spécialité : transformer ses idées en catastrophes. Simon, le frère aîné, est un petit génie qui anticipe les conséquences désastreuses des plans d’Alvin et trouve toujours une solution pour le sortir d’affaire. Theodore, lui, est timide, crédule et sensible. C’est la cible idéale pour Alvin qui peut toujours compter sur lui pour tester ses théories les plus loufoques. Les Chipettes ne sont jamais bien loin : Brittanny, la fashion-addict ;Jeannette, la gentillesse incarnée; et Eléanor, la naïve. Tout un charmant petit monde dans une comédie d’animation efficace et sympathique.